L'ingrédient manquant

En cuisine, quand on se lance dans une recette, il manque souvent un ingrédient. Ou même plusieurs. Déjà, en France, c'est souvent le cas, mais depuis que j'ai déménagé en Chine, puis à Budapest, c'est quotidien. Et pas question de se laisser abattre !

15 juin 2011

En attendant la fin : financier aux asperges et aux noisettes

asperges_1

La fin de l'année est là, avec son lot de copies d'examen à corriger, de fêtes de classe, de pots de départs, de photos crispées. Je ne sais pas ce que je ferai à la rentrée, si ce sont là mes derniers jours d'enseignement ou pas, si je serai un pauvre hère au RSA chez ses parents ou une working woman thésarde en colocation à Budapest. Ce qui est certain, c'est que je rends mon logement de fonction dans deux semaines, que j'ai un chat sur les bras à caser pour les deux prochains mois, un déménagement à organiser, et pas mal de victuailles à terminer dans mes placards pour rendre à ma charmante et fort arrangeante propriétaire un appartement aussi étincelant qu'elle me l'a laissé.

Parmi ces victuailles, on trouve des monceaux de poudre d'amande, ramenée de France suite au constat désarmant de la rareté de cette denrée en Hongrie (avec dans l'idée du bon gros macaron au programme).

Avant de distribuer à des élèves ravies ma collection de magazines de fille amassée au fil de l'année (au moins un magazine acheté à chaque fois que je prends le train, ou l'avion, ou que je fais un trajet en voiture en France, entre autre), j'ai découpé quelques recettes intéressantes, et je suis tombée en pamoison devant cette recette de financier aux asperges et à la noisette. Moi, j'appelerais plutôt ça un tatin d'asperge, mais financier si vous voulez.

 

asperges_2

Donc d'après le magazine ELLE, et edouard Loubet qui propose cette recette, il vous faut :

Ingrédients :
12 belles asperges vertes
6 pommes de terre
200 g de poudre de noisette
25 g de beurre
20 cl de lait
10 cl de crème
4 blancs d’œuf
sel, poivre


Faire bouillir 1,5 l d’eau dans une casserole. Saler bien, y plongez les asperges 2 mn, puis les égoutter et les faire refroidir dans de l’eau froide avec des glaçons. Les égouttez à nouveau, les éponger et les réserver sur un linge.
Faire cuire les pommes de terre dans de l’eau frémissante puis les égoutter et les peler. Les passer au presse-purée, y ajouter la poudre de noisette, le beurre, le lait et la crème. Mélangez, salez et poivrez. Battre les blancs d’oeuf en neige et les incorporer à la purée.
Allumer le four à 180°C (th. 6). Couper les asperges en deux et les disposer dans six cercles à tarte posés sur la plaque du four : si la queue est trop longue, couper l’extrémité et mettre ces petits bouts sur les asperges. A l’aide d’une spatule, recouvrir ensuite de purée à la noisette.
Glisser la plaque au four et laisser cuire 8 mn. Retourner les « financiers » sur six assiettes et serirz aussitôt.

Variantes de l'Ingrédient manquant : 

- mon ingrédient à utiliser absolument, c'est la poudre d'amande, donc j'ai remplacé les noisettes par des amandes. Je ne sais pas si c'est vraiment meilleur avec la noisette, parce que déjà, là, ça tabasse tout.
- ne zappez pas la petite salade qui va avec, c'est sublime. J'ai utilisé de l'huile de graine de courge à la place de l'huile de noix, c'est fort en goût, ça fait geez et feez dans la bouche, du tonnerre.
- purée à la fourchette, mais blancs d'oeufs au Kiki. N'est-ce pas cela, le luxe ?

Bref, un plat incroyable, que j'ai fait deux fois rien que pour vous (la première fois ayant abouti, suite à un démoulage périlleux du cercle à pâtisserie, à un gros carnage sur le carelage de la cuisine). Présenté soigneusement, voilà un plat parfait pour recevoir. J'aurais bien vu une belle viande rouge saignante pour accompagner ce financier (mais j'avais oublié que nous étions en Hongrie, ça n'existe pas la belle viande rouge et saignante).

Quelqu'un veut un chat pour l'été ?

asperges_3



Commentaires

    Tu peux pas ramener ton chat ?
    Puisqu'on se tél pas...on se parlera en vrai
    bisous et pense aux pulls, parka, chaussures chaudes et de pluies...

    Posté par ellebasy, 16 juin 2011 à 10:44
  • Je t'appelle dès que je peux, il faut que tu me racontes !
    Tu blagues pour les pulls, j'espère ? Parce que moi j'ai acheté des sandales à talon et une petite robe... alors il a intérêt à faire beau !
    Je ne peux pas prendre le chat avec moi, je vais bouger tout l'été, habiter un mois en internat et le reste du temps squatter chez des amis...

    Posté par MaRong, 16 juin 2011 à 10:46
  • Tu as "amandé"...

    ce simili-financier, lui faisant amande honorable en le refinançant de son ingrédient de base, et tant pis pour l'Ecureuil !
    Le voici "aspergé"de mandorles, restitué, reconstitué dans sa Vérité: c'est Grand !

    Posté par tom-patrick, 17 juin 2011 à 12:42
  • Distribuer tes magazines...

    quelle bonne idée

    Posté par Mumu, 18 juin 2011 à 00:04
  • Tu me donnes les crocs !!

    Ca a l'air d'etre mechamment bon tout ca, je vais essayer et si c'est pas bon, tu viens nous en faire un a Pekin !
    A Pekin, c'est aussi difficile de trouver de la poudre d'amandes, de noisettes... mais je vais aller dans les boutiques pour expat' voir si je trouve mon bonheur !

    merci pour cette decouverte culinaire et bonnes vacances !!

    Posté par Kulong, 08 juillet 2011 à 08:48

Poster un commentaire