L'ingrédient manquant

En cuisine, quand on se lance dans une recette, il manque souvent un ingrédient. Ou même plusieurs. Déjà, en France, c'est souvent le cas, mais depuis que j'ai déménagé en Chine, puis à Budapest, c'est quotidien. Et pas question de se laisser abattre !

31 mai 2011

Une recette peut en cacher une autre - marbrés choco-matcha et boulettes de sardine

marbr_

Hier, je suis retournée consulter un blog que je n'avais pas lu depuis très longtemps, parce que j'avais besoin d'inspiration pour écrire un long mail à quelqu'un à qui j'ai beaucoup de choses à dire, et je savais que c'était ce ton là qu'il fallait que j'adopte.
Ce matin, en me réveillant et en réalisant que je m'étais endormie en écrivant mon mail et que j'avais passé la nuit avec mon ordinateur, je pose à nouveau les yeux sur cet article et j'entr'aperçois cette phrase : "Je ne cesse d'apprendre que l'amitié ne peut se nourrir que de goûters communs" et cela me semble plein de bon sens, comme une évidence qui fait échos à une théorie de l'amitié que j'ai développée. Je repense au week-end que je viens de passer au bord du lac Balaton, les salades d'été de L., la crème d'aubergine de B., la tarte pomme-rhubarbe de M., la palinka frelatée de G., les pâtes de C. et c'est vrai que cela semble la base de l'amitié que ce pique-nique rappatrié à l'intérieur de la maison pour cause de temps affreux, les gens qui s'interpellent pour demander à ce qu'on fasse tourner un plat, un autre qui propose encore une peu de vin rouge, à la cantonade. Et puis en relisant, je vois que ce n'est pas du tout ça qu'il fallait lire, que j'ai mal compris la phrase : "Comme je ne cesse d'apprendre que l'amitié ne peut se nourrir que de goûts communs [...] mais résulterait plutôt d'un intérêt désinteressé et d'une admiration sans rivalité." Oui, ça aussi, ça fait sens, même si je suis déçue que la théorie du goûter commun et amical ait été si éphémère.

Pour ce repas entre amis, j'avais prévu de faire un cake marbré au matcha et au chocolat blanc, un cake aux olives, et des blondies, parce que ça a toujours un succès fou et que j'ai ramené de France des kilos de purée d'amande. En fait, j'ai fait un horrible massacre avec le gâteau marbré et raté lamentablement mes bondies (ce qui ne m'arrive jamais, c'est une vraie performance). J'ai ratrappé le coup en faisant très vite des boulettes de sardine et une salade d'asperges et de haricots rouges avec des copeaux de parmesan, ce qui au final est revenu à une journée entière en cuisine pour obtenir un cake, une salade et quelques boulettes appéritives.

Le cake marbré a été une vrai déception. J'ai pris une recette chez Cute Cakes, inspirée de celle de Cléa, mais comme je voulais quelque chose de pratique à partager entre amis, j'ai voulu faire les cakes dans des moules individuels. Or les caissettes en papier étaient trop fines pour supporter la pâte, et tout a coulé, se transformant en galettes sèches et informes. De plus, je trouve que le chocolat blanc n'a presque pas de goût, le matcha est écrasé par la pâte au chocolat et le résultat est sans intérêt.

marbr_2

Si malgré cela vous avez encore envie de goûter ce gâteau, il vous faut :

- 180 g de farine
- 100 g de chocolat blanc
- 100 g de beurre salé
- 120 g de sucre
- 1 cc de levure chimique
- 1,5 cc de thé matcha
- 3 oeufs

Faire fondre le beurre. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Battre les oeufs et le sucre dans un saladier. Ajouter la farine tamisée et la levure. Ajouter  le beurre et bien mélanger.
Diviser la préparation en deux, 2/3 et 1/3. Ajoutez le chocolat fondu au premier 2/3 et le thé matcha au 1/3.
Beurrer et fariner un moule à cake et verser la moitié de la préparation au chocolat blanc. Ajouter la préparation au thé matcha et finir par le reste de préparation au chocolat. Mélanger à peine à l’aide d’un manche de cuillère.
Enfourner 50 minutes à 180°C jusqu'à ce que le cake soit bien doré. Laisser tiédir avant de démouler.

Variantes de l'Ingrédient manquant : 

- J'ai suivi la recette à la lettre, à part en ce qui concerne le moule, et j'ai bien regretté, donc.
- Il faudrait tester avec du chocolat noir plutôt que du chocolat blanc, je suis sûre que la recette gagnerait en goût.
- Prendre du beurre doux plutôt que du beurre salé me semble être une entreprise risquée car l'équilibre est excellent avec ces proportions-là.
- Je me suis abstenue de mélanger après avoir versé ma pâte pour obtenir un joli coeur de matcha, et je suis assez contente du résultat, tout au moins du point de vue esthétique.

En ce qui concerne les boulettes de sardine, j'ai évidemment trouvé la recette chez Loukoum°°° car nous partageons une passion commune pour ce petit poisson et que quand je cherche une recette pour pique-nique, je pense toujours à Beau à la louche. Ceux qui me connaissent reconnaîtront la difficulté que représente pour moi la réalisation d'une recette qui contient... du kiri (vade retro).

boulettes_sardine

Pour une dizaine de boulettes, il vous faut :

- 1 boîte de sardines à l’huile
- 3 portions de Kiri
- 1 cs de chapelure fine
- 1 cc de miel
- Un voile de piment d’Espelette
- sel, poivre
- ciboulette émincée
- thym frais

Égoutter les sardines, enlever la peau et les arêtes. Mélanger et écraser à la fourchette les sardines et le Kiri. Ajouter la chapelure, le miel, le piment, le sel et le poivre et bien mélanger pour avoir une préparation homogène. Former des boulettes dans la paume de vos mains de la taille de grosses noisettes. Rouler ensuite les billes dans un mélange de ciboulette et de thym. Réserver au frais jusqu’au dernier moment.

Variantes de l'Ingrédient manquant :

- j'ai mis du paprika (of course) à la place du piment d'Espelette, et j'avais des sardines de très mauvaise qualité (celles que j'avais achetées pour les empanadas)
- Ce plat est simplement... intransportable, à mon avis. Arrivé à destination après avoir pris le RER, le métro, fait 2h20 de train bondé puis un petit voyage en voiture, les boulettes ne ressemblaient plus à rien (j'aurais dû m'en douter...). Du coup, ça a été l'objet de beaucoup de blagues cette bouillie de sardines, surtout avec l'élégante présentation Tupperware. Mais elles ont été finies.
- j'ai utilisé du Philadelphia cheese parce que ça fait moins peur que le Kiri, mais maintenant, je ne sais pas quoi en faire, j'ai peur que ça contamine mon frigo, je pense que je vais le jeter si vous ne me donnez pas une idée de recette où on peut utiliser du Philadelphia sans en sentir le goût.
- le thym séché passe bien aussi, mais il ne faut pas que son goût écrase celui de la ciboulette.

Je n'ai pas pris de photo du cake olives-jambon, le grand classique de ma maman qui fait fureur à chaque fois, donc je vous en parlerai une autre fois. En attendant, je vais aller me préparer pour un appéritif chez C. qui a récolté tous les restes de ce week-end et peut encore nourrir un régiment.


Commentaires

    Voila, c'est malin, j'ai faim maintenant!

    Posté par Pomme, 02 juin 2011 à 21:02
  • j'adore ce...

    " raté lamentablement mes bondies "
    ...On ne peut mieux dire !
    Les gouters entre amis me rappellent toujours certain thé d'Alice au pays...Drôle d'amitié!
    Mais qu'est ce qu'il a fait, l'kiri...Le clown?,
    pour t'effrayer si tant ?
    Moi aussi, j'adore les sardines à l'huile!...Saupoudrées de cumin, de...Piment d'espelette, ou même de curry...
    Il y a UN mot, qu'il ne faut pas prononcer ou écrire devant moi, ou je salive...
    CAKE AUX OLIVES ...!

    Posté par tom-patrick, 02 juin 2011 à 21:40
  • Hé, je suis archi flattée que tu me lises pour trouver l'inspiration! (en fait, je n'arrive pas à y croire tant tes billets regorgent de rebondissement et tant le syle est précis!)
    Bon, pour le cake choco blanc-matcha, j'en ai tenté pas mal mais toujours le même problème: on ne sent pas le choco blanc... Du coup, je préfère faire des cakes tout matcha qui devient presque classe avec un peu de crème fouettée et quelques fruits rouges...

    Posté par patoumi, 03 juin 2011 à 11:40
  • Pour avoir mangé la plupart des choses ici présente je dois dire que les "trucs" aux sardines étaient bien bons (mais peu présentable) et que le matcha aurait mérité d'être battu avec le reste de la préparation.

    Ne me vois pas plus critique que je suis, je me suis régalé...un fois de plus

    Posté par Michael, 06 juin 2011 à 16:41

Poster un commentaire