L'ingrédient manquant

En cuisine, quand on se lance dans une recette, il manque souvent un ingrédient. Ou même plusieurs. Déjà, en France, c'est souvent le cas, mais depuis que j'ai déménagé en Chine, puis à Budapest, c'est quotidien. Et pas question de se laisser abattre !

13 décembre 2010

Noël approche : malbouffe quotidienne et courge au lait de coco

courge

Décidément, les plats oranges ne vont pas avec le code couleur de ce blog. Il faudra repenser la mise en page.

Je viens de passer la journée à écouter des chansons de Noël toutes plus stupides (et compliquées) les unes que les autres, avec des mots incompréhensibles et totalement impossibles à réutiliser comme traineau, rennes, sapin, guirlandes et autres houppelandes. Les contes de Noël aussi sont à pleurer de bêtise (comment voulez vous que les élèves n'aient pas l'impression d'être pris pour des teubés si on leur pond une histoire de rossignol qui tape à la fenêtre pour sauver une petite fille qui a reçu des gants de boxe en cadeau à la place de la poupée qu'elle avait commandé). Bref, je suis donc revenue aux valeurs sûres en choisissant un Noël provençal, et pour le coup une chanson que j'adore : la cambo me fai mau. Le problème est justement là, j'adore cette chanson, et je sais aujourd'hui que quand je l'aurai faite étudier à toutes mes classes, que j'aurai expliqué ce qu'est un farandoulaire à chacun, mimé 8 fois le palefrenier qui selle le cheval et boité dans toute la classe pour illustrer le sujet, cette chanson me sortira par les yeux, je ne pourrai plus l'entendre sans attraper des boutons et peut-être même que je dénigrerai le provençal. Enfin, faut pas abuser non plus. C'est suite à ce processus que j'ai développé un instinct de rejet face à Jean-Jacques Goldman, que je suis presque allergique à Merzhin et bientôt Faudelophobe. Dure vie de prof.

Mais ce n'est pas du tout de ça dont je voulais vous parler. C'est d'un incroyable cours que j'ai fait la semaine dernière et qui m'a littéralement estomaquée. J'étais avec des débutants qui venaient d'apprendre les principaux aliments, et pour leur faire utiliser les mots, je m'attèle à leur poser des questions sur leurs habitudes alimentaires :

" Krisztian, qu'est ce que tu as mangé ce midi ?
- un sandwich
- un sandwich à quoi ?
- à au jambon et de au fromage.
- Très bien Krisztian !"

" Csilla qu'est ce que tu as mangé ce matin ?
- un sandwich
- Ah, toi aussi ! Un sandwich à quoi ?
- le au jambon és la au fromage.
- D'accord... merci Csilla
"

" Bence (à prononcer comme la Mercedes) qu'est ce que tu as mangé ce midi ?
- rien
- rien ?
- rien.
- D'accord... merci Bence
".

"Barbi, qu'est ce que tu as mangé ce midi?
- un sandwich
- Toi aussi ! Un sandwich à quoi ?
- de au fromage et de au jambon (
notez la nuance)
- Ok...
- qui n'a pas mangé de sandwich ce midi ?
(
Bence lève la main, il n'a rien mangé)
- ok, et qui a mangé autre chose qu'un sandwich ce matin ?
(
Andras lève la main)
(
Moi, ravie) : ah ! Andras, qu'est ce que tu as mangé ?
- j'ai juste bu du Coca
".

Je vous la fais courte, mais c'est véridique : sur une classe de 19 élèves de 15 ans, 16 avaient mangé des sandwiches jambon-fromage (ou fromage-jambon, c'est selon) aux 4 derniers repas.
Deux avaient uniquement bu du soda à la place de leur petit déjeuner. Et j'ai failli embrasser Alina qui a levé la main pour dire qu'elle n'aimait pas le pain et que la veille elle avait mangé un wok de brocoli et de nouilles chinoises.

Tant pis pour eux. Ils ne savent pas ce qu'ils ratent en mangeant des sandwiches alors qu'il existe sur cette planète des recettes de courge butternut au lait de coco.

bento_courge

La recette vient de chez Very Easy Kitchen :

Wok de potiron au lait de coco et sésame

1.2 kg de potiron frais
45g de graines de sésame
1 morceau de gingembre frais
30 g de cumin en poudre
15 g de coriandre en poudre
20 ml d'huile d'olive
1 petit piment rouge frais
2 oignons frais
375 ml de crème de coco
375 ml de bouillon de légumes
30 g de coriandre hachée
2 gousses d'ail fraîches

J'ai utilisé une courge butternut à la place du potiron, je trouve qu'elles se marient très bien avec le sucré de la noix de coco.

Couper la courge en dés et le gingembre en 2 ou 3 gros morceaux. Emincer le piment très très finement. Hacher finement l'ail et les oignons. Faire revenir les graines de sésame pendant 2 minutes et réserver.
Faire chauffer un peu d'huile d'olive, faire revenir les oignons puis l'ail, le gingembre, le piment, le cumin et la coriandre. Ajouter les gros dés de potiron et les imprégner des épices. Incorporer la crème de coco et le bouillon de légumes. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes à couvert. Retirez le couvercle et laissez cuire encore pendant quelques minutes de façon à ce que la courge soit bien tendre. Rectifier l'assaisonnement et saupoudrer de graines de sésame grillées avant de servir.

courge_bento

Wok de couge butternut au lait de coco, riz vinaigré, thé Kusmi Prince Vladimir, pomme

Variantes de l'Ingrédient manquant : 

- Le micro-onde ! J'ai apporté ce plat dans mon bento à l'université où je mange dans mon bureau et où je n'ai pas la possibilité de réchauffer ma mangeaille. Eh ben c'était pas fameux en version froide...
- Very Easy Kitchen conseille de couper finement le gingembre frais mais j'ai conservé la technique chinoise qui consiste à mettre le gingembre épluché et détaillé en gros morceaux dans le plat. Ensuite, on peut le retirer avant de servir ou faire attention à ne pas croquer dedans en mangeant (prévenir les invités, dans ce cas !)
- Je n'utilise jamais de piment frais car je n'en ai jamais besoin d'assez et le reste se perd. Mais j'ai toujours de la pâte de piment fraiche au réfrigérateur.

Posté par MaRong à 17:25 - Bento bricolage - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    cette recette pleines de saveurs et d'épices nous fait saliver !!! merci

    Posté par les 2 gourmands, 13 décembre 2010 à 18:26
  • Excellent ! Je me suis poilée en lisant ton récit ))
    Ce chant provençal (La jambe me fait mal), je l'ai appris à l'école : c'était trop bien !

    Posté par Mingou, 13 décembre 2010 à 21:06
  • @ Mingou : j'espère que mes élèves diront ça plus tard, que c'était trop bien d'apprendre ça avec leur prof !
    @ les2gourmands : merci ! A servir bien chaud donc, et avec du riz blanc

    Posté par MaRong, 13 décembre 2010 à 21:14
  • " L' estomac...me

    fait mal, le sandwichE-le sandwiiiichEE!
    l'estomac me fait mal, le fromage et je jambon !
    ...le jambon me fait mal, le fromage-le
    fromaageu...etc."..
    Petite contribution "boiteuse"...!

    Posté par tom-patrick, 17 décembre 2010 à 19:03
  • Bonne idée...

    ... Tom, faire réécrire les paroles d'une chanson en inventant n'importe quoi peut être un très bon exercice pour les élèves !!

    Posté par MaRong, 18 décembre 2010 à 12:44
  • Surtout....

    Quand le " n'importe quoi" est circonstancié,
    et le sandwich...Pédagogique !!!
    ...Le jambon me fait mal....

    Posté par tom-patrick, 20 décembre 2010 à 10:11

Poster un commentaire