L'ingrédient manquant

En cuisine, quand on se lance dans une recette, il manque souvent un ingrédient. Ou même plusieurs. Déjà, en France, c'est souvent le cas, mais depuis que j'ai déménagé en Chine, puis à Budapest, c'est quotidien. Et pas question de se laisser abattre !

24 août 2010

Délices de France - Feuilles de vigne, clafoutis et cake d'été

bannerfans_7693107__2_

Comme promis, les recettes ne sont plus chinoises, mais temporairement françaises. Cette petite pause campagnarde a été l'occasion, faute de repos, de cuisiner avec une chouette fille pleine d'idées, de tester des recettes pour des invités qui reviennent d'Islande, de faire une comédie d'ouvertures et de fermetures des portes et des fenêtres digne du théâtre de boulevard pour empêcher le chat de sortir dans la dangereuse campagne.

Pendant le trajet, Mimi La Rage, le chat en question, a supporté avec patience les 10h de vol vers Paris, puis l'heure supplémentaire vers Marseille après être passée deux fois dans un scanner à bagages, tout ça sans qu'on lui demande une seule fois ses papiers. Miaou.

Ces quelques jours ont été l'occasion de déguster des choses simples et fraîches, de cuisiner en prenant son temps, en s'adaptant aux produits du marché ou du verger. Les salades de tomates multicolores ultra savoureuses cultivées par mon papa ont été un régal de simplicité et de goût que j'ai apprécié quotidiennement.
La menthe du jardin a ainsi remplacé le cerfeuil dans un cake d'été très frais où la feta avait déjà évincé la bûchette de chèvre.

Cake_menthe

Le cake à la courgette et au chèvre de Sophie :

3 œufs
150g de farine
1 sachet de levure
8 cl d'huile de tournesol
12,5 cl de lait
100g de gruyère rapé
200g de chèvre en bûche
1 belle courgette
2 cs d'huile d'olive
1 bouquet de cerfeuil
2 pincées de sel
2 pincées de poivre

Préchauffer le four à 180°C/ T6.
Couper la bûche de chèvre en morceaux et réserver.
Dans une poêle, verser l'huile d'olive et faire revenir la courgette lavée, coupée en rondelles avec sa peau. Faire revenir environ 15 minutes puis retirer les rondelles de courgette de la poêle et réserver sur du papier absorbant.
Dans un saladier, fouetter les oeufs, la farine, la levure, le sel et le poivre. Incorporer petit à petit l'huile et le lait préalablement chauffé. Ajouter le gruyère rapé, élanger. Incorporer les courgettes, le chèvre et le cerfeuil ciselé. Mélanger.
Verser le tout dans un moule à cake non graissé et mettre au four 45 minutes environ.

Clafoutis_p_ches

Faute de trouver des cerises à ce moment tardif de l'été, des pêches blanches et jaunes ont trouvé une place confortable dans le clafoutis fétiche de Mingou. L'amande leur est allée à ravir et la menthe a repointé son nez.

Pour le clafoutis "je ne changerai plus de recette" de Mingou :

500 g de cerises dénoyautées (fraîches ou surgelées, en tout cas, suffisamment pour recouvrir la surface d'un moule)
250 g de ricotta
3 oeufs
80 g de farine
60 g de poudre d'amandes
190 g de sucre blond de canne
2 c.s. de kirsch
1 c.c. de jus de citron
huile


Préchauffer le four à 190 °C.
Graisser un moule à manqué avec de l'huile.
Séparer les blancs et les jaunes.
Mélanger vivement les jaunes avec le sucre.
Ajouter le kirsch, la ricotta, la poudre d'amandes et la farine, en mélangeant bien entre chaque ingrédient.
Monter les blancs en neige ferme avec le jus de citron, et une pincée de sel.
Incorporer délicatement les blancs à l'appareil en faisant des croisillons avec une fourchette.
Verser dans le moule et recouvrir avec les cerises.
Enfourner une cinquantaine de minutes.


bannerfans_7693107

 

Sur les excellents conseils de Jojo et Muriel, les feuilles de la vigne ont fait un heureux mariage avec du riz basmati et de gros raisins de Corinthe. J'étais déjà une inconditionnelle de ce plat grec, mais la version maison, dont la première édition a été un franc succès, m'a totalement conquise (et a converti l'homme qui pensait qu'il n'aimait pas ça).

Pour les feuilles de vigne farcies :

1 oignon haché
100 g de riz
une petite poignée de raisin sec
une mini poignée de pignons
1/4 cuillère à café de cannelle moulue
Quelques feuilles de menthe fraîche hachée
le jus de 2 citrons
1 tasse d'huile d'olive
30 feuilles de vigne fraîches
sel et poivre
Faire revenir l'oignon haché un peu d'huile d'olive. Ajouter le riz, les raisins secs, les pignons, la cannelle, du sel, du poivre et la menthe. Cuire jusqu'à ce que le riz devienne translucide. Ajouter 1 verre d'eau bouillante et cuire à feu doux jusqu'à totale absorption de l'eau.
Couper les queues des feuilles de vigne. Les plonger quelques minutes dans de l'eau bouillante. Egoutter, rincer à l'eau froide et égoutter de nouveau. Les sécher soigneusement avec un torchon.
Etaler les feuilles sur une surface plane, côté mat vers le haut. Distribuer une cuillère à café de riz sur chaque feuille. Rabattre les côtés et rouler. Disposer les rouleaux couchés dans une sauteuse ou bien droits dans une petite casserole, bien serrés, en une couche. Arroser avec le jus de 1 citron, 1/2 tasse d'huile d'olive et 1 dl d'eau bouillante. Cuire à feu très doux pendant 30/40 minutes. Vous pouvez poser une petite assiette sur les rouleaux pour éviter qu'ils ne se détachent.

Variantes de l'Ingrédient manquant :


Cette recette de feuilles de vigne se marie avec tous types d'épices. N'hésitez pas à tester ce qui vous passe sous la main, girofle, cumin, coriandre... Vous pouvez aussi laisser les quartiers de citron avec les rouleaux pendant la cuisson.


bannerfans_7693107__1_

Dans un prochain post, je vous parlerai du gâteau chocolat-Marzipan de chez Gerbeaud, de mille feuilles à trois feuilles (mais mille couches de crème pâtissière), de l'ambiance surannée des cafés hongrois et de comment Budapest va finir par faire de moi un bec sucré.

Posté par MaRong à 11:15 - Avec un ingrédient à utiliser absolument - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Ouiii, le mille-feuilles à trois feuilles !!! Ô joie.
    Et je me fais du mal en venant te lire alors qu'on n'a toujours pas de four. Grmpf.

    Posté par Amélie, 10 septembre 2010 à 14:39
  • tout va bien là bas ?

    Posté par DenIsa, 10 septembre 2010 à 15:51
  • .

    @ Amélie : et oui, j'ai pensé à toi hier en dégustant un mille feuille hongrois dans une pâtisserie, je me suis dit "ah ! la pâtisserie hongrois est plus diététique que la slovène : ils ont mis trois feuilles au lieu de deux dans la crème !"
    @ DenIsa : d'après ce que j'ai entendu, je vais mieux que vous deux en tous cas ! Il pleut, il pleut bergère, mais sinon tout va bien : je mange du poulet à la crème et au paprika, je me promène au bord du Danube et je m'entraîne à écrire droit et proprement au tableau avec une craie. Et c'est pas gagné. Bisous !

    Posté par MaRong, 10 septembre 2010 à 17:42
  • Ce blog est proprement international.
    C'est trop bon !!
    A te lire.

    Posté par Chouette fille, 13 septembre 2010 à 18:56
  • Un peu de Brel...,?

    ...Ce Cla-Foutis, qui est le mien....!!!
    (ben oui mais bon, faut pas me faire saliver
    comme ça!)

    Posté par Tom, 14 septembre 2010 à 19:16
  • Pour nous, quelques journées conjuguées à la créole: acras de morue concoctés par les voisins, et recettes locales façon Anne, tels que le colombo de porc, le poulet coco, et ce soir, la tarte à la morue. Sans parler des poissons grillés, des fruits succulents (ananas, bananes, pastèques... ce n'est pas la saison des mangues, dommage!), et puis les glaces coco ou autres parfums élaborées par de petites mains dans des sorbetières au bord des routes... On se régale!

    Posté par Caillou, 20 septembre 2010 à 02:32
  • .

    @Caillou : tiens , apres le passe compose et l'imparfait, je pourrais enseigner la "conjugaison a la créole" a mes éleves, ca a l'air tres sympa !
    @Tom : et bien d'autres choses qui font saliver vont arriver...

    Posté par MaRong, 20 septembre 2010 à 11:53

Poster un commentaire